16 décembre 2017
Suivez-nous

L’humain pour nous, c’est Capital !

20 Désanm 2017 à Saint-Denis

5 déc. 2017

Un mois pour commémorer et... condamner ! Commémorer d’abord, celles et ceux qui par leurs luttes quotidiennes ont conquis la liberté, parce que la liberté ne se donne pas, elle se prend. Condamner ensuite, ces privations qui existent encore aujourd’hui et qui méritent d’être dénoncées : femmes violentées à travers le monde, migrants vendus en Libye... Ce mois de décembre est donc fait pour se rappeler et rappeler : se rappeler ce moment fondateur de l’histoire de l’île, le 20 décembre 1848, date de l’Abolition de l’esclavage ; et rappeler que, malheureusement, aucune liberté n’est définitivement acquise.

Du Festival de films Les Révoltés de l’Histoire jusqu’au plateau musical de la Nuit de la Liberté, tout le mois de décembre est placé sous le signe de la mémoire. Conférences et projections de documentaires sur l’esclavage, expositions historiques et photographiques de témoins de l’histoire, hommages et kabar dans les quartiers de Saint-Denis. Et bien évidemment, le jour du 20 décembre, le défilé et le concert, précédés le matin à 11h du recueillement sur la Stèle Géréon et Jasmin, où pèse de tout son poids l’Histoire. Que ces commémorations de décembre vous apportent de la connaissance et de l’apaisement, afin de mieux vous aider à lutter contre ces injustices qui sévissent encore aujourd’hui.

In mwa plin pou mèt an lèr la mémwar, ousinonsa pou... rézisté ! Daborinn, mèt an lèr tout domoun, fonm konm zonm, la sobat dan zot vi toulézour pou niabou trap sat té zot drwa, la libèrté. Akoz la libèrté lapa in zafèr in moun i donn a ou, non oté, sa in zafèr ou trap par ou minm. Pou satilé la résistans, lé la résistans kont tout lo bann zoprésion i kontinu travèrs lo tan : fonm maltrété partou si la tèr, zémigran vandu parèy zésklav an Lybie... Désanm lé la pou rapèl a nou kosa i lé lo 20 désanm 1848, akoz nou fé la Fêt Kaf : akoz nou koné koman la mémwar lé in zafèr frazil.

Dopi lo Féstival Les Révoltés de l’Histoire, ziska dann ron la muzik lo swar lo 20 désanm, tout lo mwa lé plasé sou la sinbolik la mémwar : ronn-kozé, film, lamontraz zarshiv, sobatkoz sonm bann zarboutan zordi, omaz dann kartié, kabar, èktousala... Lo zour férié la Fêt Kaf, mèrkrodi 20 désanm, lo défilé i arvien dan son form orizinal (rue de Paris), èk lo konsèr su lo Barachois. Oubli pa, avan-sa, alé prann lo tan poz in bouké-la-têt su lo pié bann Jéréon sonm Jasmin, zésklav anparmi té dékapité. In bon Fêt Kaf a zot, dann ron la konsians, dann ron la konésans, tousala an partaz, pou niabou rès dobout dann gro van zinzistis zordi.

//////////////////////////////////////////////////////////////

Les différents hommages dans les quartiers de Saint-Denis
Omaz bann zarlor dann kartié Sin-Dni

Depuis le 8 décembre, du Brûlé au Chaudron, de l’îlet Quinquinat à La Montagne, en passant par tous ses autres quartiers, Saint-Denis fête l’Abolition de l’esclavage. Des kabars sont organisés durant tout ce mois par des habitants et des artistes, pour mettre à l’honneur des lieux et des figures de mémoire : cartographie des anciens camps d’esclave, figures de l’abolition, figures du maronaz, architecture et structure des bitasion… autant de traces historiques encore visibles aujourd’hui, qui font la richesse d’un patrimoine matériel et immatériel commun à toutes et tous sur l’ensemble du territoire. Au programme, des ateliers, des expositions, de la musique, autour de l’histoire, du moring, du maloya et de ses instruments, etc.

A konté lo 8 désanm, dopi lo Brûlé ziskan-ba Chaudron, dopi l’îlet Quinquinat ziskan-o La Montagne, par tout koté, Sin-Dni i fêt la libèrté. Zabitan tout kartié i organiz shakinn son kabar ousinonsa son ron lomaz pou rapèl kosa té in kan, kisa té lo bann zarboutan, ousa na ankor la tras nout bann zarlor dan la vil nou rès zordi. Tousala lé touzour prézan dan nout vi, somansa nou wa pa li toultan. Zatelié, lamontraz, ron a tèr lé fé pou poz lo dwa ousa domoun i vé pa touzour poz lo zié : su listwar in lidantité konstrui osi sonm lo moring, lo maloya, lo bann zinstriman pou zoué ali...

MOUFIA (Cité les Tulipiers) : 08/12 - 16h à 21h
VAUBAN (Tranchée couverte Boulevard Sud) : 09/12 - 14h à 19h
LA MONTAGNE (Léproserie de Saint Bernard) : 12/12 - 15h à 19h
MARCADET (Centre Municipal) : 15/12 - 14h à 19h
PROVIDENCE / CAMELIAS (Rond Baobab et Square Vauban) : 15/12 - 9h à 15h et 17h à 20h
LA SOURCE (Lavoir de La Providence) : 15/12 - 14h à 19h
BELLEPIERRE (Maison de Quartier Bassin Couderc) : 15/12 - 16h à 21h
BOIS DE NEFLES (Coulée Verte) : 16/12 - 18h à 21h
LA BRETAGNE (Sentier Grand Figuier) : 16/12 - 7h à 17h
DOMENJOD / ILET QUINQUINA (Sculptothèque Marco Akiem) : 16/12 - 19h à 21h
LE BRULE (Maison Roger) : 16/12 - 15h à 21h
PRIMAT / MOUFIA 2 (Rue Père Lafosse) : 16/12 - 19h à 22h
CHAUDRON (MAIL du Chaudron) : 16/12 - 17h à 20h
SAINTE-CLOTILDE (Plateau Noir des Lilas) : 18/12 - 17h à 21h

//////////////////////////////////////////////////////////////

La Grande Marche de la Liberté (le défilé)
17h (départ), haut de la rue de Paris (Place Ramgoolam)

Plus de 2500 personnes réunies ensemble pour une grande marche en danse et en musique vers le lieu de l’annonce de l’Abolition à La Réunion. Le défilé de Saint-Denis retrouve sa forme initiale en partant du jardin de l’Etat, et en descendant les rues de Paris et de la Victoire (quel symbole !), jusqu’au Barachois. Un temps festif chorégraphié par des artistes et des acteurs associatifs venus de tous les coins du territoire. Parce que se souvenir s’est aussi vibrer, vibrer de sentir sous ses pieds la poussière levée par celles et ceux qui prenaient leur liberté en 1848 !

Anparmi, néna 2500 moun i sar mèt ansanm, pou fé in gran mouvman dopi lo Jardin de l’Etat, ziska lo Barachois, ousa la libèrté té anonsé pou tout domoun La Rényon. Lo gran défilé i arpran lo shomin sinbolik li té travèrs dopi in moman déza, su la rue de Paris, zisko Barachois, an désant dan la rue de la Victoire, i port bien son non... In tan pou fé la fêt bann zouar dann kartié la prépar pou tout sak i vien par koté Sin-Dni pou la Fêt Kaf. Akoz mèt an lèr la mémwar lé osi in zafèr pou fé armont si lo blaké la vil, dann kèr domoun, léspri bann promié zabitan la sobat pou libéré an 1848.

//////////////////////////////////////////////////////////////

Le jour du 20 décembre, au Barachois
La Fêt Kaf, koté Barachois

La cérémonie d’hommage aux Ancêtres
11h, à la Stèle Géréon et Jasmin (Pointe des jardins)

« Les aïeuls ne sont pas hors de soi, mais en soi. Ils sont dans le roulement des tambours, dans la manière d’accommoder les mets, dans les croyances qui perdurent, se transmettent […]. Les ancêtres sont là. Ni le temps, ni l’espace ne leur sont des limites. Aussi résident-ils là où se trouve leur descendance. […] On ne peut dépouiller les êtres de ce qu’ils ont reçu, appris, vécu. […] Les humains ne sont pas des calebasses vides. Les ancêtres sont là. Ils planent au-dessus des corps qui s’enlacent. »*

« Kank in gramoun i sava, li shap pa in lot koté, li rès tèr-la. I trouv bann défin-gramoun par anndan lo son roulèr, dann fason fé kwi manzé, dann bouké bondié nout zordi, pou domin... Léspri gramoun i rès tèr-la minm. Ni ranpar lo tan, ni ranpar la mèr i arèt a zot. Léspri i rès ousa domoun la pou tienbo. Pwin pèrsonn lé kapab trap in zafèr in gayar la donn a ou, la apri a ou, ou la niabou mèt an lèr... Goni vid i tien pa dobout i di ? Zarboutan i rès tèr-la : zot listwar i tienbo goni nout mémwar. »*

* Léonora Miano, dans La saison de l’ombre (Grasset), Grand Prix du Roman Métis de la Ville de Saint-Denis, en 2013.

//////////////////////////////////////////////////////////////

Village 1848 (Le village des défilants)
Toute la journée : sur le site de la Stèle Géréon et Jasmin (Pointe des jardins)

Les acteurs associatifs de la Ville, accompagnés d’artistes, ont travaillé à l’élaboration d’un espace ludique et pédagogique autour de la mémoire. Y seront présentés des éléments de la culture immatérielle de l’île, sous la forme d’expositions, mais aussi de plateaux musicaux, ou plus exactement de kabar et de ron a tèr, dans des formes traditionnelles. Un second plateau musical qui tournera en simultané avec celui de la Nuit de la Liberté, et qui proposera à minuit un riz chauffé.

Bann moun la mèt an plas lo gran défilé la libèrté, sonm bann zouar, i propoz a zot nir bat la min pou fé in lantouraz la mémwar. In léspas pou féklèr in fanal su nout bann pratik, manièr-fé, manièr-tourné, an muzik oubiensa an limazinèr. Kabar, ron a tèr i atann a zot, ziska tar lo swar, ziska lo risofé minwit.

Les expositions et conférences

Exposition « Kan Destyn »
Dans le cadre de la Commémoration de l’abolition de l’esclavage. L’association
« Label Frer2Son », propose au Dionysiens et aux Réunionnais, une exposition du 19 Décembre 2017 au 31 Janvier 2018 à l’Ancien Hôtel de Ville de Saint-Denis. Ayant pour thème « La vie et la culture des Camps (Domoun, Kiltir, Travay, Liberté) ».

Nathaniel Fontaine-Mithra, Président du label Frer2Son et chercheur généalogiste, coordinateur de cette exposition, sera en collaboration avec l’association « Rasine kaf » qui est initiatrice du travail sur les camps « Itinérances 2008 » (Photos, iconographies, objets et reconstitution d’une « kaz »).

Exposition « Omar Badsha »
Du 18 décembre 2017 au 15 janvier 2018, à l’Ancien Hôtel de Ville de Saint-Denis.
Omar Badsha, photographe Sud-Africain, est invité aux commémorations du 20 désanm en tant que témoin privilégié de l’histoire contemporaine, puisqu’il a photographié pendant des années la société post-apartheid de l’Afrique du Sud.
Le 18 décembre : vernissage de l’exposition de photo, précédé d’une conférence de l’artiste.

//////////////////////////////////////////////////////////////

La Nuit de la Liberté (plateau musical)
À partir de 20h, place Sarda Garriga (Barachois)

Kréolokoz
Christine Salem
Tiken Jah Fakoly

//////////////////////////////////////////////////////////////

Navettes CITYBUS de 21h00 à 1h00
Départ des navettes toutes les heures depuis l’Hôtel de Ville.
Téléchargez le plan du réseau ci-dessous.

20 Désanm 2017 à Saint-Denis
Du 8 au 20 décembre 2017
Dans les quartiers et sur le Barachois
Accès libre et gratuit

Document(s) à télécharger :

305139