16 décembre 2017
Suivez-nous

L’humain pour nous, c’est Capital !

Compte rendu du Conseil Municipal du 26 avril 2014

28 avr. 2014

Le conseil municipal du samedi 26 avril avait principalement à l’ordre du jour, deux rapports symboliques et importants dans la vie de la collectivité.

1/ L’adoption de « Lo Mavéli », drapeau réunionnais

Certaines régions françaises arborent un drapeau pour les représenter. La ville de Saint-Denis souhaite adopter ce drapeau, comme signe de notre identité, de notre particularité, de notre histoire et de notre avenir, mais surtout comme signe de notre unité, de notre fraternité, de notre communauté de destin.

En mars 2003, l’Association Réunionnaise de Vexillologie (ARV) a choisi le drapeau dessiné par Guy Pignolet dès 1975 qui se nomme « Lo Mavéli ». Celui-ci représente le volcan du Piton de la Fournaise sous la forme d’un triangle rouge sur un fond de couleur bleu marine tandis que cinq rayons du soleil divergent à 180 degrés depuis son sommet. L’ensemble symbolise l’arrivée des populations qui ont convergé vers l’île au cours des siècles pour constituer notre peuplement.
« Lo Mavéli » nom contractant un terme malgache Mahavel signifiant « Beau Pays » et un terme Tamoul « Véli » signifiant étoile pourrait être traduit par « l’étoile qui mène au Beau Pays », terminologie tout indiquée pour notre micro-région Nord.

Le conseil municipal autorise donc :
-  Le déploiement de ce drapeau sur les édifices et aux entrées de la Ville aux côtés des drapeaux français et européen.
-  L’utilisation de ce drapeau dans le cadre des activités, manifestations et protocole de la Ville.

Pour accompagner ce moment très symbolique, la Ville a invité le chanteur Davy Sicard, qui a interprété deux de ses chansons : Ysé et Mon Péi. Pour l’artiste, "ce drapeau répond aussi au besoin d’un symbole qui nous permet de nous rassembler"

2/ Le vote du budget primitif 2014, un budget de combat

Après la présentation des orientations budgétaires du 12 avril 2014, le budget primitif 2014 vient confirmer les grands principes fixés par la nouvelle équipe.

- une non-augmentation des taux d’imposition, et donc des taxes foncières et d’habitation dont le taux n’augmentent pas. Ces taux n’ont jamais été augmentés par la Ville depuis 2008, dans le souci de préserver le pouvoir d’achat des ménages dionysiens. (le montant de votre impôt est calculé en fonction du taux (fixé par la ville), et de la base, fixée elle, par l’Etat, et qui peut être en augmentation.

- un budget de combat, caractérisé par une réduction des dépenses de fonctionnement. Si les budgets de fonctionnement précédents (depuis 2008) avaient été maîtrisés, ils ont suivi, le rythme naturel de l’inflation. Dans le contexte financier actuel, la maîtrise de l’inflation ne suffit plus. Pour pouvoir continuer à investir, il faut donc réduire le budget de fonctionnement. Ces économies se feront essentiellement sur les postes de fêtes et cérémonies, communication, voyage, carburant, mais aussi également su le budget versé aux associations, auxquelles nous allons demander la même rigueur dans la gestion de leur budget.

- des marges financières gagnées, pour l’augmentation des dépenses d’investissement. Réhabilitation d’équipements scolaires, de bâtiments communaux, de sites sportifs, mais aussi Coeur vert familial, ou encore Espace océan ou rénovation urbaine des Camélias sont autant de dossiers structurants qui construisent l’avenir.

Le budget annexe de l’eau a également été voté, avec près de 6 millions d’euros consacrés à l’extension et au renouvellement de réseaux.

EN BREF :
Un budget global de 313 millions ( fonctionnement : 216 millions et investissement : 97 millions) avec une baisse de 2,5 % du budget de fonctionnement et hausse de 7% du budget d’investissement par rapport à 2013 et une non-augmentation des taux d’imposition.

Pour consulter la présentation du budget primitif 2014, cliquez ici.

Document(s) à télécharger :

303244