28 mai 2017
Suivez-nous

L’humain pour nous, c’est Capital !

Moufia : pose de la première pierre de l’IRSAM

17 mai 2013

Un nouveau visage pour Moufia

Le Maire de Saint-Denis, M. Gilbert Annette, a participé ce mercredi à la pose de la première pierre de l’Institut régional des sourds et des aveugles de Marseille (IRSAM) qui permettra à terme d’accueillir sur place une soixantaine de personnes en en Foyer d’accueil occupationnel (FAO) et une quinzaine d’autres en Foyer d’accueil médicalisé (FAM) notamment pour un public porteur de handicap intellectuel.

Au-delà de la volonté de la Ville de renforcer ainsi son action en faveur des handicapés et de la lutte contre toutes les formes d’exclusion, la création de cet institut s’inscrit dans un schéma plus vaste visant à gommer les inégalités territoriales en mettant à la disposition des habitants de ce quartier populaire de Saint-Denis de nouveaux services regroupés autour d’un pôle de « centralité ».

Au Moufia, ce pôle de « centralité » comprendra des services publics, des commerces, des équipements de proximité, un espace d’animation. Le tout est relié par des voiries sécurisées pour les piétons. C’est ainsi que le chantier a démarré en avril, à proximité de la Médiathèque Alain Peters et s’achèvera très prochainement. Il concerne :
-  l’aménagement d’un boulodrome d’environ 1500 m²,
-  la construction d’un club-house d’environ 60 m² disposant d’une terrasse couverte,
-  la mise en place d’espaces végétalisés,
-  l’installation de bancs pour le public,
-  la création de 23 places de stationnement.

Cette première phase de travaux sera ensuite complétée par la réalisation d’autres équipements et commerces de proximité, tels qu’une station essence ou encore un centre médical.

Centrée sur le « Bien vivre », cette orientation politique volontariste se fixe pour objectif d’améliorer le cadre de vie et de valoriser l’identité de chaque quartier. Deux autres projets de « centralité » sont d’ailleurs en cours sur le territoire de la Ville : à l’ancienne Léproserie de la Montagne et sur le site de l’ancienne gendarmerie de Saint-François.

Sur le site du Moufia, comme dans les deux autres pôles de centralité, la Ville s’attache aussi à respecter deux priorités :
- la concertation avec la population
- la mise en oeuvre de la « clause sociale » qui permet d’attribuer une partie des emplois générés par ces investissements à des habitants des quartiers concernés et en particulier les jeunes.

302192