23 août 2017
Suivez-nous

L’humain pour nous, c’est Capital !

Le Museum d’histoire naturelle

7 juil. 2014

Le Muséum d’Histoire Naturelle est situé dans le jardin de l’État, il occupe les anciens locaux du Palais législatif construit en 1834 pour abriter le Conseil Colonial jusqu’au début de la IIIè République et la création du Conseil Général.

Le bâtiment est construit entre 1835 et 1837 sous la direction de Duval-Pirou, chef du service du Génie militaire afin de recevoir le Conseil Colonial crée sous la monarchie de juillet. Sur la façade principale domine un porche monumental composé de quatre colonnes colossales d’ordre toscan soutenant un pignon d’inspiration néoclassique. Il devient Muséum et premier musée crée à la Réunion en 1855. Les murs sont dépourvus de modénatures. L’exposition coloniale de 1925 voit l’ajout de deux travées supplémentaires sur chacune des ailes latérales donnant à l’édifice sa forme actuelle.

Cette nouvelle destination culturelle attribuée à l’ancien Conseil Colonial est le fait d’une élite locale férue de sciences de la nature soutenue dans son projet par le gouverneur Henri Hubert Delisle. Le "gouverneur créole" définit lui-même le concept du muséum. Il est destiné à recevoir toutes les richesses des différents règnes, et précisément les spécimens si abondants et si variés de la mer des Indes (...). Si le muséum offre de nombreux avantages, c’est surtout pour les jeunes gens à qui leur position peu fortunée ne permet pas d’aller puiser dans la métropole les connaissances pratiques dont ils ont besoin (...). C’est donc réaliser un grand bienfait que de mettre à la portée de tous des collections aussi complètes que possible des trois règnes, végétal, animal et minéral. Le muséum va également abriter le siège et le lieu de réunion de la Société des Sciences et Arts. Haut lieu de l’élite intellectuelle locale, la Société va se consacrer activement à des actions culturelles et publie presque chaque année un bulletin réunissant les travaux de ses membres sur des sujets divers et selon leurs spécialités.

De 12 000 pièces de collection à son ouverture en août 1855, on est aujourd’hui a plus de 60 000 pièces. Le fonds accueille une collection de la faune actuelle et disparue des îles de

JPEG - 343.8 ko

l’Océan Indien occidental (La Réunion, Madagascar, les Seychelles... ), à l’origine essentiellement constituée par son premier conservateur Auguste Lantz.

Depuis 1992, une politique d’acquisition et d’échanges menée en particulier avec des musées de la zone Afrique Australe – Océan Indien, a permis de les enrichir de façon notable. Le Muséum, musée de France, possède également une bibliothèque ancienne d’une grande richesse, puisqu’elle contient des éditions originales assez rares comme celles de l’oeuvre de Spallanzani, de Réaumur, de Lacépède et des ouvrages de grande valeur comme les oeuvre complètes de Linné, de Buffon, de Cuvier et de Grandidier sur Madagascar.

JPEG - 746.3 ko
JPEG - 219.5 ko
JPEG - 61.1 ko

Le Muséum d’Histoire Naturelle
( Jardin de l’État - ISMH le 29 décembre 1978)

303487