14 décembre 2017
Suivez-nous

L’humain pour nous, c’est Capital !

PRU des Camélias : une « Académy » imaginée par les habitants

28 janv. 2014

A l’occasion de la visite de François Lamy, Ministre délégué à la ville, zoom sur l’ « Académy », une structure imaginée par les habitants.

Une dizaine de membres de la jeune association Académy des Camélias, accompagnés de leur présidente Cathy Damour, présentaient le 23 janvier le futur équipement socio-culturel de proximité de leur quartier. S’ils présentaient ce projet aux côtés de Gilbert Annette, Maire de Saint-Denis, à l’occasion de la visite réunionnaise du Ministre délégué à la ville, François Lamy, c’est qu’ils en sont à l’initiative.

En effet, alors que la convention ANRU de 2009 et son avenant de 2012 ne prévoyaient qu’une simple maison de quartier, ce collectif d’habitants, aujourd’hui constitué en association, a frappé à la porte de la mairie et proposé un projet plus proche des attentes du quartier. Résultat, c’est un véritable outil d’insertion par le sport, la culture et l’éducation qui sera livré en 2016 : salle de soutien scolaire, espace multimédia, salle d’enregistrement de musique, de fabrication d’instruments, salle de sport, plateau noir et théâtre de verdure pour accueillir des spectacles de plein-air.
« Les habitants de la partie haute des Camélias se sentaient un peu délaissés. Nous avons donc revu notre copie et nous nous félicitons de ce véritable travail de concertation qui a été mené par l’équipe projet », précisait Gilbert Annette.

Depuis la présentation du projet au conseil municipal de novembre dernier, le collectif est associé aux différentes étapes de suivi. Cette implication des habitants dans le Projet de Rénovation Urbaine, le Ministre a également pu la constater sur les autres étapes de sa visite. Devant l’école, prête à subir une complète restructuration, ou sur le Grand Escalier, artère forte du projet d’aménagement, il a en effet pu échanger avec plusieurs acteurs du monde associatif. « Je vis ici depuis 50 ans et je suis vraiment contente du nouveau souffle. Les démolitions, les travaux, c’est un mal pour un bien », confiait ainsi Margareth Fontaine, présidente de l’association Femmes des Camélias, tandis qu’Eddy Abdool-Rasool, président de l’association AC2GT évoquait les difficultés rencontrées par les petites associations en matière de recrutement.

Réunis tous les mois et demi autour de l’équipe en charge de la Gestion Urbaine de Proximité, ces acteurs associatifs se posent comme des relais privilégiés, notamment concernant les emplois liés à la clause d’insertion, et posent déjà les jalons du futur vivre ensemble aux Camélias.

302781