25 juillet 2017
Suivez-nous

L’humain pour nous, c’est Capital !

Transports en commun : deux projets structurants en cours

22 mai 2013

TSCP Est et TSCP entre le Moufia et la Bretagne : concertation en cours pour deux projets structurants

La CINOR ouvre en ce mois de mai une consultation publique concernant deux projets structurants relatifs aux transports collectifs : l’ouverture de l’axe du TSCP (transports en commun en site propre) vers les communes de l’Est jusqu’à Quartier-Français, la création d’un TSCP entre le Moufia et la Bretagne.

L’objectif de ces aménagements est multiple. D’abord, il s’agit de répondre à une demande de transports collectifs grandissante dans la partie Est du territoire de la CINOR, en raison notamment de la poussée démographique et de la densification de l’habitat sur les zones du Moufia, de la Bretagne, de Sainte-Marie et de Sainte-Suzanne/Quartier-Français. Ensuite, la volonté est d’offrir aux utilisateurs un réseau performant, rapide et fiable tant au niveau de la fréquence des passages que des amplitudes horaires du service disponible. Enfin, la CINOR entend également modifier les mentalités vis-à-vis des transports collectifs et amener une alternative au « tout voiture », cause d’embouteillages quotidiens et de pertes de temps.

A l’heure actuelle, le réseau Citalis mis en œuvre par la CINOR véhicule environ 67 000 passagers chaque jour, avec une prévision de croissance de 6 000 passagers supplémentaires au début de la prochaine décennie.

- L’extension vers l’Est du TSCP actuel consistera à aménager 26 points d’arrêts entre le Mail du Chaudron et Quartier-Français dont 19 stations, 7 pôles d’échanges et 3 parkings relais. Les pôles d’échanges permettront des correspondances entre les différentes lignes du réseau Citalis. Les parkings-relais seront sécurisés. Le nouveau TSCP devrait être opérationnel courant 2019. Le montant des investissements s’élève à 55 millions d’euros.

- la création d’un TSCP entre le Moufia et la Bretagne entraînera la réalisation d’une dizaine de stations. Le futur TSCP comprendra deux branches vers la Technopole et le Chemin Grand-Canal : la première branche empruntera l’avenue Hyppolyte Foucque et l’avenue Georges Brassens, la seconde reliera la rue du Béarn et la rue de la Guadeloupe avec un nouveau pont sur la Ravine du Chaudron. Le coût de l’opération est de l’ordre de 22 millions d’euros, pour des travaux s’échelonnant entre 2016 et 2018.

De mai à juin, vous êtes invités à donner votre avis et à formuler vos remarques sur ces deux projets auprès des mairies et des mairies annexes ainsi que sur le site Internet de la CINOR (www.cinor.fr).

302219