26 juin 2019
Suivez-nous

L’humain, pour nous c’est CAPITAL !

Patrimoine dionysien

27 févr. 2013

Monuments historiques

Notre ville est sans conteste, la capitale réunionnaise des Monuments Historiques. Après le transfert des bureaux de la Compagnie des Indes de Saint-Paul à Saint-Denis en 1738, le chef-lieu devient définitivement la capitale de l’île en 1740. C’est pour cette raison que la ville a vu se construire la majeure partie des Monuments Historiques de l’île sur son territoire.
Saint-Denis compte aujourd’hui 55 édifices classés ou inscrits au registre national des Monuments Historiques.
Quelques exemples :
- les Mausolées de la Redoute, ces 2 obélisques qui rappellent la prise de l’île par les Britanniques en 1810 face à 400 Créoles,
- le bâtiment abritant la Direction de l’Agriculture et de la Forêt, chef-d’œuvre architectural du Mouvement Moderne Réunionnais des années 1960,
- la maison Carrère, située rue de Paris (qui abrite actuellement l’office du tourisme).

Edifices du 20ème siècle

Le patrimoine architectural de Saint-Denis comprend des édifices depuis le XVIIème siècle jusqu’à nos jours et particulièrement concernant le 20ème . En effet, c’est dans les années cinquante et surtout dans les années 60 que les classes moyennes ont pu accéder à la propriété en "dur".
La ville recèle encore nombre de bâtisses en bois et tôle, avec enfilades de balcons dans le centre commercial et jardins typiques sous lambrequins dans l’ensemble de la ville.
Il en résulte un grand nombre d’édifices d’un intérêt architectural exceptionnel de ces époques, aboutissant à l’apogée d’un art de vivre qui est celui de la société créole réunionnaise.
Cet élan architectural trouvera sa fin dans les années 90, avec des bâtiments officiels remarquables, et juste avant que la spéculation fasse dégringoler la qualité de construction comme la qualité de la vie.

Le label Ville d’art et d’histoire

Consciente de cette richesse patrimoniale, et de l’enjeu très fort de sa transmission aux générations futures, la Ville a engagé un véritable travail qui s’est traduit, dans un premier temps, par l’obtention du label Ville d’art et d’histoire. Ce label, décerné par le Ministère de la culture est une véritable reconnaissance de notre richesse patrimoniale. Il pose également des exigences :
- Sensibiliser les habitants à leur cadre de vie et inciter à un tourisme de qualité
- Initier le jeune public à l’architecture, au patrimoine et à l’urbanisme
- Présenter la ville dans un Centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine (CIAP)

202599