12 août 2020
Suivez-nous
L’humain, pour nous c’est CAPITAL !

Conseil Municipal

Conseil Municipal du 18 juillet 2020

20 juil. 2020

Restauration scolaire : La Ville aux côtés des familles !
Rapport n°20/3-003 - Suppression de la redevance de restauration scolaire des familles pour la période du 18 mai au 19 juin 2020

La restauration scolaire est présente sur l’ensemble des écoles publiques de la Ville et garantit quotidiennement un repas à chacun des enfants inscrits à la cantine. Elle permet à de nombreuses familles de s’exonérer des tâches de production et de distribution des repas à leurs enfants au moment de la pause méridienne. Elle est de ce fait très appréciée des familles.

Le projet de gratuité de la cantine, un projet solidaire, appliqué depuis janvier 2015 se poursuit et tend à diminuer l’effort financier des familles tout en garantissant une qualité de prestation. Cette mesure a permis de supprimer les 8 tarifs de la grille tarifaire qui en comporte 10 et de faire bénéficier de la gratuité à près de 13000 élèves.

L’ambition de la Ville : faire de la restauration scolaire un service public de qualité. Pour répondre aux enjeux de santé publique, il est essentiel que l’ensemble des enfants puisse accéder à un repas équilibré quels que soient les revenus des parents. Un enfant qui mange bien est en bonne santé et apprend bien.

Toutefois, la crise sanitaire et le confinement que nous avons traversé, ont bien évidemment eu un impact sur le déroulement de ce dispositif. Les écoles dionysiennes sont restées fermées du 16 mars au 17 mai. De fait, la prestation de la restauration scolaire n’a pu être effectuée durant cette période et induit donc une réduction de la somme à payer par les familles, au prorata du temps de fermeture.
D’autre part, suite au déconfinement, la situation sanitaire ne permettant pas d’accueillir le nombre d’élèves rationnaires habituel, soit 17000, seuls 4200 enfants ont été reçus à la date du 2 juin, suivant une rotation spécifique dans chaque établissement scolaire.

Ainsi, compte tenu des difficultés de comptabilisation des montants dus, la Ville de Saint-Denis proposera lors de ce conseil municipal, le vote de l’exonération de la redevance « restauration scolaire » de toutes les familles des écoles maternelles, élémentaires et primaires de Saint-Denis pour la période du 18 mai au 19 juin, pour un montant estimé à 159 000 euros.

VOTÉ !

225 000 euros pour la jeunesse « invisible »
Rapport N°20/03-004 - Création d’un pôle d’accompagnement socioprofessionnel de la jeunesse « invisible »

Le projet de l’Académie intergénérationnelle des Camélias est un projet innovant, né d’une longue concertation entre les habitants des Camélias, les associations de quartier et les services de la Ville de Saint Denis. Cette ambition commune est née entre 2015 et 2019 dans le cadre du Projet de Rénovation Urbaine.
Afin de renforcer le lien social, de lutter contre l’isolement d’un côté et l’échec scolaire de l’autre, ce centre permet aux différentes générations de se rencontrer et d’échanger pour le bénéfice de tous. Lors de cette co-construction citoyenne, un axe de travail prioritaire s’est dégagé : Favoriser de manière significative l’insertion et l’inclusion sociale des jeunes.
À La Réunion, le constat est alarmant. 53 000 jeunes sont sans emploi et souhaitent pourtant travailler. Face à ce bilan, la Ville de Saint-Denis, par le biais de l’Académie intergénérationnelle, vise à impulser le repérage et la remobilisation des jeunes, de 16 à 29 ans, ni diplômés, ni en emploi, ni en formation, sur le quartier des Camélias.
Dans le but de concrétiser cet axe fort, l’Académie, au nom de la Ville, s’est positionnée sur l’appel à projet « Repérer et mobiliser les publics invisibles », lancé par la DIECCTE. Elle a été lauréate en novembre 2019. En Février 2020, un contrat de consortium a été signé entre la Ville et les différents partenaires engagés sur ce projet. Suite à cette signature, il a été convenu de mettre en place une convention spécifique avec le CRIJ qui portera des actions importantes du projet. Le coût total du projet est de 225 000 euros.
Ce partenariat avec le CRIJ vise à créer un parcours d’insertion professionnelle et d’inclusion sociale à destination des jeunes du quartier. L’Académie proposera ainsi des ateliers d’accompagnement socio-professionnel au sein de la structure, d’autonomisation au numérique et une valorisation de ses bénéficiaires « invisibles ».
Au-delà de ce partenariat, d’autres partenaires du consortium agiront sur d’autres aspects du projet : en mutualisation de moyens ou en qualité de partenaires rémunérés pour des prestations professionnelles spécifiques. Dans ce cas, se seront alors d’autres lignes et dispositifs qui seront alloués par la Ville et/ou autres organismes institutionnels, en cofinancement de la contribution de l’État.
Face à un contexte difficile, la Ville souhaite, malgré tout, porter une ambition commune et offrir des opportunités à tous les Dionysiens. L’objectif : permettre à chacun de s’épanouir et d’écrire sa propre histoire.
Lors de ce conseil, sera examiné le dispositif et l’adoption de la convention pluriannuelle de partenariat avec le CRIJ, d’une durée de trois ans.

VOTÉ !

700 000 euros pour l’apprentissage de l’anglais dans les écoles
Rapport N°20/03-005 - Renouvellement du dispositif Plan Anglais dans toutes les écoles dionysiennes pour l’année 2020/2021

Depuis 2008, la Ville de Saint-Denis a fait de l’éducation son fer de lance, notamment grâce à son Projet Educatif Global (PEG). Elle a donc, cette même année, instauré l’apprentissage des langues et principalement de l’anglais au sein de ses établissements scolaires. C’est de cette initiative qu’est né le Plan Anglais.

Découvrir l’anglais dès l’âge de 5 ans est possible à Saint-Denis, grâce au Plan Anglais. Ce dispositif, instauré dans les établissements maternels, primaires et élémentaires dionysiens offre un éveil linguistique d’une heure par semaine aux enfants de Grande Section, de CP et de CE1. Proposé en Activités Récréatives Éducatives (ARE) sur le temps de la pause méridienne, le Plan Anglais nécessite la participation d’environ 180 intervenants locaux et d’une cinquantaine d’étudiants internationaux du programme ERASMUS.

Cette année encore, la Ville de Saint-Denis souhaite poursuivre son engagement auprès de la jeunesse et étendre son partenariat annuel avec l’Université de La Réunion. La municipalité prévoit de consacrer plus de 700 000 € pour l’apprentissage de la langue de Shakespeare dans les établissements scolaires de son territoire, dont 59 200 € pour assurer le partenariat avec l’Université de La Réunion.

En 2019, 6308 enfants ont pu bénéficier de l’enseignement de l’anglais dans leur école. Et Saint-Denis va encore plus loin que l’enseignement de l’anglais : elle propose par l’intermédiaire de l’Institut Municipal des Langues, un module de patrimoine culturel en mandarin, hindi, tamoul, gujarati, swahili, arabe, malgache, et portugais aux enfants scolarisés en CM1/CM2 tout au long de l’année en ARE pendant la pause méridienne.

À partir de la rentrée d’août 2020, Saint-Denis souhaite poursuivre sur sa lancée et fera voter lors du conseil municipal le renouvellement du partenariat avec l’Université de La Réunion afin de proposer l’anglais à 100% de l’effectif des enfants scolarisés pour le cycle 2.

VOTÉ !

Près de deux millions d’euros aux bibliothèques et à la médiathèque pour l’achat de livres, CD et DVD
Rapport N°20/03-006 - Achats de documents pour le Réseau de Lecture publique (RLP) de la Ville de Saint-Denis

Rendre la culture accessible à tous est primordiale pour la Ville de Saint-Denis. La présence de bibliothèques et de médiathèque sur le territoire dionysien en témoigne. Aujourd’hui, la Ville compte 5 bibliothèques de quartier, situées à La Bretagne, à Bois de Nèfles, au Chaudron, dans le Bas de la Rivière et à La Montagne. La médiathèque François Mitterrand et deux médiabus viennent s’ajouter aux structures du Réseau de Lecture Publique dionysien.

Avec la rénovation et la réouverture de la médiathèque François Mitterrand, accéder à la culture a été rendu encore plus facile. Ce bâtiment de 5 000 m², offre à la population de Saint-Denis un équipement modernisé avec tous les espaces essentiels d’une médiathèque récente tels qu’un espace musique, une salle d’étude ou encore une salle de projection.

Plus grande médiathèque de l’île, elle dispose de plus 70 000 ouvrages physiques et 30 000 numériques pour tous les âges (livres, journaux, magazines, CD et DVD), des espaces de travail et de consultation, des accès Internet, des logiciels d’apprentissage de langues, des rendez-vous culturels, une collection d’ouvrages en gros caractère ainsi que des textes lus sur CD.

Ainsi, afin de permettre à tous les Dionysiens de s’imprégner de savoirs et de lutter contre l’illettrisme, la Ville a déployé, depuis le 1er mars 2019, une carte gratuite permettant aux lecteurs du territoire, à partir d’une inscription gratuite, d’emprunter dans toutes les structures et de rendre ses documents dans la bibliothèque de son choix.

Saint-Denis sait que la demande ne cesse d’augmenter. Chaque jour, les Dionysiens s’approprient un peu plus les espaces et outils culturels. Ainsi, pour étoffer son offre de documents consultables et empruntables par les administrés, la Ville sollicite le conseil municipal afin de voter la signature des marchés visant l’acquisition de nouveaux documents (livres, DVD, Blu-Ray et CD audio), à destination du public dionysien sous forme de prêt ou à la consultation. Au total ce sont plus de 500 000€ par an, soit près de 2 millions d’euros sur quatre ans qui seront consacrés à matériels culturels.

VOTÉ !

Impôts locaux : Aucune augmentation pour 2020 !
Rapport N°20/03-018 Maintien des taux des impôts directs locaux pour 2020

Depuis 2016, la Ville de Saint-Denis a fait le choix de ne pas augmenter les taux de la taxe d’habitation. Cette non-augmentation de l’imposition incarne aussi sa volonté de protéger les habitants (es) de Saint-Denis et de ne pas faire peser sur eux le poids de la crise économique.

Cette année encore, et face à la crise sanitaire qui a durement impacté les familles, elle souhaite réitérer ce choix. La municipalité fera donc voter la reconduction des taux appliqués en 2019 à savoir :

- taxe foncière sur les propriétés bâties : 23,79%
- taxe foncière sur les propriétés non bâties : 13,03%

Un choix qui n’a jamais empêché Saint-Denis d’investir et de se construire au fil des années. De se projeter dans l’avenir et adapter le territoire aux futurs changements.

Les diverses infrastructures qui équipent le chef-lieu, la transformation du territoire et de ses quartiers illustrent cette forte ambition municipale.

VOTÉ !

Retrouvez l’ordre du jour de ce Conseil Municipal en cliquant ici

306346